végétaux aquatiques pour aquarium

Végétaux aquatiques utiles en aquariums

La tendance générale fait considérer l'aquarium comme une installation uniquement conçue pour des poissons, ce qui est faux pour diverses raisons, dont la principale explique que rien ne dit qu'un aquarium doive contenir des poissons ornementaux ou leur être exclusivement réservé. Mieux encore, ne concevoir un aquarium que comme "un récipient, un bocal, pour poissons vivants", est en grande partie du gaspillage sans prendre en compte le décor accueillant ces poissons, car il peut nous apporter beaucoup plus que la simple satisfaction de contempler des poissons. Les végétaux aquatiques sont d'une utilité importante en aquarium et chaque plante d'aquarium peut correspondre à un type de biotope aquatique et terrestre dédié. Les plantes existent et jouent leur rôle dans un écosystème avec les diverses bactéries.

En réalité, un aquarium est un écosystème, c'est à dire un ensemble formé par les êtres vivants et par le milieu qui les abrite. Pour que les poissons, ou les autres organismes, dont les plantes d'aquarium, continuent à vivre, un équilibre nécessaire doit régner dans l'écosystème aquatique, entre les actions et réactions d'une extrême diversité que les composants de l'écosystème exercent les uns sur les autres. Ainsi, production et consommation d'oxygène (sous forme de dioyxygène), production et consommation de nourriture, source et dispersion de la chaleur, etc., devront s'équilibrer et demeurer plus ou moins constants, seule façon de permettre aux organismes vivants (poissons, plantes, invertébrés ou autres) qui peuplent l'aquarium et font donc partie de l'écosystème de rester également plus ou moins constants.

plante aquatique de surface en fleurs

L'écosystème-aquarium le plus simple est le fameux globe de verre contenant un ou plusieurs poissons rouges; cependant, cet écosystème n'est pas en mesure de se maintenir en équilibre par lui-même, car s'il héberge des poissons qui consomment de la nourriture et de l'oxygène, ils produisent des déchets et rejettent du gaz carbonique, on n'y trouve par ailleurs aucune source de nourriture ou d'oxygène, ni aucun mécanisme d'élimination des déchets organiques et du gaz carbonique. Dans ce cas, l'équilibre ne peut être maintenu que grâce à une intervention continue de l'Homme.

Les animaleries en ligne se sont beaucoup développées ces dernières années. C'est l'occasion de dénicher des produits aquariophiles à bas coût, y compris pour agrandir le bocal. Mais les plantes et autres végétaux destinées à la conservation en compagnie d'aniimaux seront bienheureux de quelques améliorations ponctuelles ou plus durables.

Il est bien évident que cet aquarium n'apporte à l'homme qu'une médiocre satisfaction si on la compare aux efforts qu'il faut déployer pour le maintenir en état de fonctionnement, et nous pouvons supposer qu'il en est de même pour les poissons, qui s'y trouvent dans un milieu tout à fait anti-naturel. Et que dire par rapport aux "animaux-fleurs" comme les anémones de mer qui, par définition, ont longtemps été considérées comme des plantes marines.

Cet aquarium a cependant le mérite de nous enseigner qu'un écosystème trop simplifié reste difficilement en équilibre. Tel est le cas des monocultures, où l'homme, pour des raisons de rentabilité, ne cultive qu'une seule espèce (le riz, par exemple) et doit intervenir continuellement pour fournir de l'extérieur tout ce qui manque à l'écosystème : engrais chimiques, désherbants pour éliminer les mauvaises herbes, fongicides pour lutter contre les maladies causées par les bactéries ou les champignons parasites, insecticides pour combattre les insectes parasites, etc.).

Il faut à l'évidence parvenir à des écosystèmes plus complexes, où les interventions extérieures soient réduites au minimum et où la stabilité soit plus grande; c'est là justement qu'interviennent les plantes. Les plantes jouent avant tout, un rôle productif. Les plantes vertes sont, en effet, les seuls organismes vivants capables de transformer les substances inorganiques, telles que les sels minéraux contenus dans le sol ou dissous dans l'eau, en substances organiques (sucres, graisses, ou substances protéiques), et cela sous l'effet de la lumière solaire directe ou indirecte. En outre, au cours de ce processus de transformation, les plantes vertes absorbent du gaz carbonique et dégagent de l'oxygène.

Dans l'aquarium idéal, en allant jusqu'à pratiquer l'aquascaping, les plantes aquariums trouvent parfaitement leur place dans le jeu du système; elles purifient l'eau en éliminant le gaz carbonique et en utilisant les déchets pour leur propre nourriture; elles produisent l'oxygène nécessaire à la respiration des animaux; enfin, elles fournissent la nourriture des herbivores, dont, à leur tour, se nourrissent les carnivores. Cependant, pas plus dans un aquarium qu'ailleurs, les conditions idéales ne peuvent être réalisées, et les interventions extérieures sont donc nécessaires, mais, dans le cas présent, elles resteront limitées. Quoi qu'il en soit, leur rôle sera moins d'assurer le fonctionnement du système, que de maintenir le type d'écosystème souhaité par l'homme. En d'autres termes, la nature se tire d'affaire par elle-même, l'homme n'intervenant que pour guider, modifier, corriger la nature dans le sens qui lui convient. Là aussi, les aquariums nous enseignent que ces interventions doivent être soigneusement pesées et étudiées, sous peine de provoquer la rupture des fragiles équilibres naturels, avec toutes les conséquences que cela comporterait. Tel est le risque que court malheureusement notre planète, où l'homme, se croyant le maître de la nature, a voulu agir à sa guise, compromettant de la sorte tout l'écosystème global. Outre ce rôle producteur et purificateur, les plantes constituent l'univers de nombreux animaux aquatiques : les plus timides parmi les poissons aiment s'y dissimuler, d'autres y déposent leurs oeufs; d'autres encore en enlèvent les parties mortes, ou y font leur nid.

Enfin, nous ne devons pas oublier le rôle décoratif de la flore d'aquarium. Un aquarium sans décor végétal est comme un jardin sans fleurs. Les plantes d'aquarium sont souvent d'une grande élégance de formes et de couleurs, et à la limite, on pourrait presque plus facilement imaginer un aquarium sans poissons qu'un aquarium sans plantes. Un aquarium garni de plantes aquatiques est, tout compte fait, comparable à un vase de fleurs ou à un parterre de jardins, tandis qu'un aquarium où l'on ne voit que des poissons évoque le spectacle mélancolique de ces cages nues où est emprisonné un couple d'oiseaux.

Avant de clore cette page consacrée à la flore aquatique, les plantes d'aquarium, il sera bon de régler leur sort une fois pour toutes à cette monstruosité, malheureusement assez répandue de nos jours, les plantes artificielles en plastique. Sans parler du fait qu'elles ne peuvent assumer aucune des fonctions énumérées plus haut, elles constituent, sur le plan esthétique, l'essence même du mauvais goût, le "Kitsch" des aquariums (idem pour les coraux en plastique...). Si nous acceptons les plantes en plastique, pourquoi ne pas admettre également les poissons de plastique? Dans ce cas, l'eau également devient inutile, et l'écosystème reste dans un équilibre définitif et permanent : celui des choses mortes. Mais, certainement aucun des lecteurs ne peut formuler pareils voeux! Regardez la beauté, vidéo incluse, d'un tapis de Hemianthus callitrichoides ou d'un gazon de petites échinodorus Helanthium tenellum.